Museo Kartell

Le parcours

Le projet

Kartell 1949 - 2014

’50

1949

C’est à cette année que Giulio Castelli, jeune ingénieur chimiste, crée la marque Kartell.
Fondée et basée à Milan, l’entreprise est spécialisée dans la production d’articles pour la recherche technologique et le design.
Giulio Castelli explique : « Je souhaitais créer des objets avec des caractéristiques innovantes traduisant l’application de nouvelles techniques de production axées sur l’économie des matériaux et l’efficacité des processus ».

1950

Naissance de la branche dédiée aux accessoires automobiles.
Kartell lance son premier produit : le porte-ski K101, unique en son genre, léger et facile à installer.

1953

Naissance de la branche Casalinghi, dédiée aux accessoires d’intérieur.
Kartell annonce le lancement de la production d’articles en matériaux plastiques fabriqués selon des techniques de moulage industrielles. Associant le beau au fonctionnel, ces nouveaux accessoires d’intérieur en plastique rencontrent un vif succès auprès des ménages italiens.

1955

Le sceau à couvercle de Kartell remporte le prix Compasso d’Oro.
La contribution de Kartell au secteur du design se situe à deux niveaux : d’une part, l’utilisation de matériaux plastiques innovants, et d’autre part le design de ses produits, signés Gino Colombini, qui proposent des nouveautés fonctionnelles considérables.

1956

Publication du premier numéro du magazine Qualità.
Publié de 1956 à 1960, ce magazine est consacré à l’utilisation des matériaux plastiques en design et en architecture. Michele Provinciali en devient le rédacteur en chef et le directeur de la création après la sortie du troisième numéro.

1957

La cuve rectangulaire KS 1065 est récompensée du prix Compasso D’Oro 1957.
Cette cuve doit sa structure ultra résistante au matériau rigide utilisé pour son rebord ajouté, encore plus solide que son corps.

1958

Naissance de la branche Labware.
Le lancement de cette gamme Kartell d’articles de laboratoires intervient après plusieurs années passées à développer de solides connaissances des matériaux plastiques qui, en raison de leur solidité et de leur résistance à toute épreuve, représentent un progrès de taille par rapport aux matériaux traditionnels.

1959

Naissance de la division Illuminazione, dédiée aux luminaires.
Kartell développe de nouvelles solutions fonctionnelles et environnementales pour les luminaires d’intérieur.
La lampe 4006 d’Achille et Piergiacomo Castiglioni, un exemple de simplicité et d’élégance, est la première lampe à suspension signée Kartell.

1959

Le presse-agrumes KS 1481 de Gino Colombini remporte le prix Compasso d’Oro.
Il s’agit du premier modèle doté d’un couvercle permettant de presser le jus des agrumes sans avoir à toucher le fruit.

’60

1960

L’égouttoir KS 1171 récompensé du prix Compasso d’Oro.
Le jury explique sa décision : « (…) Cet objet illustre à la fois la remarquable capacité du designer à interpréter les caractéristiques des matériaux et le soin méticuleux apporté par le fabricant, pour une leçon de design modeste mais exemplaire ».

1963

Naissance de la branche Habitat.
Kartell annonce le lancement de la production de meubles en plastique. C’est au cours des années 60, dans le sillage de la consécration du design italien et milanais à l’internationale, que l’entreprise renforce son identité en s’entourant de nouveaux designers, comme Giotto Stoppino, Marco Zanuso et Joe Colombo, et en explorant l’éclectisme offert par les différents matériaux.

1964

L’année charnière : lancement de la chaise pour enfants K 1340 (suivie de la K 4999), le tout premier modèle au monde à être fabriqué en plastique.
Signée Marco Zanuso et Richard Sapper, cette petite chaise facile à nettoyer peut être empilée et démontée. Conçu pour être utilisé à la fois comme une chaise et un instrument ludique, cet objet a nécessité pas moins de quatre années de développement avant d’entrer en production, et remporte la même année le prix Compasso d’Oro.

1965

Joe Colombo imagine un fauteuil à la silhouette courbe et sinueuse : le modèle 4801.
Avec sa structure à trois éléments encastrés en contreplaqué cintré, il s’agit de la seule création Kartell entièrement réalisée en bois. Aujourd’hui, le fauteuil 4801 est reproposé en version plastique.

1967

Kartell lance la chaise 4867 Universale. Imaginée par Joe Colombo, il s’agit de la première chaise industrielle au monde entièrement réalisée en plastique par moulage à injection aux dimensions d’une chaise d’adulte. Encore en production de nos jours, ce modèle fait partie des grands classiques Kartell.

1967

Ouverture du siège de Kartell à Noviglio.
Imaginé par Anna Castelli Ferrieri et Ignazio Gardella, le quartier général historique de la marque abrite désormais le Musée Kartell.

1969

Lancement de la version arrondie des meubles Componibili d’Anna Castelli Ferrieri.
Peu après le succès rencontré par les meubles Componibili carrés, les premiers meubles modulaires de l’histoire du design, la version arrondie fait son arrivée pour répondre aux besoins de la jeunesse des années 60 à la recherche d’un mobilier léger et décontracté. Figurant parmi les dix best-sellers historiques de Kartell, ces modèles n’ont rien perdu de leur esprit contemporain quarante ans après leur création.

1969

À l’occasion de la neuvième édition du Salon international du meuble à Milan, Ugo Mulas réalise une photo d’Anna Castelli Ferrieri entourée de l’équipe des designers Kartell (Giotto Stoppino, Joe Colombo, Alberto Rosselli, Ignazio Gardella, Olaf Von Bohr et Gino Colombini).

’70

1970

Lancement de la lampe Tic Tac 4032 signée Giotto Stoppino.
Cette lampe a été conçue avec un interrupteur intégré à la tige et s’actionnant par simple pression sur l’abat-jour. Son nom adopte la célèbre onomatopée en raison du cliquetis qu’elle produit lors de son activation/désactivation.

1972

Kartell participe à l’exposition du Museum of Modern Art de New York : « Italy: The New Domestic Landscape ».
Cette exposition présente les trois modules d’intérieur Kartell signés Ettore Sottsass, Marco Zanuso et Gae Aulenti. La même année, les objets du catalogue Kartell intègrent la collection permanente de la célèbre institution américaine.

1973

Naissance de Centrokappa.
L’équipe Centrokappa, dirigée par Valerio Castelli et composée de plus de vingt designers (notamment Michele De Lucchi, Alberto Meda et Paola Navone) conçoit des projets de design et de communication et organise des évènements culturels destinés à promouvoir le design Made in Italy.

1975

Kartell organise l’évènement « Mostra Internazionale della sedia in materiale plastico » consacré aux chaises en matériaux plastiques.
Cette exposition sous l’égérie de Centrokappa ravive le débat autour de la chaise en plastique, de ses origines à nos jours, au travers de la présentation de 101 modèles classiques provenant de plusieurs marques.

1975

Lancement de la bibliothèque modulaire 4760/4765 de Giulio Polvara.
Il s’agit du premier type de bibliothèque modulaire entièrement fabriqué en matériaux plastiques, extensible à volonté et compatible avec une gamme complète d’étagères et de rallonges. Ce modèle s’enrichit par la suite de cubes de rangement déclinés dans les couleurs primaires et signés Centrokappa.

1976

Lancement de la collection de boîtes alimentaires Kartell.
Signée Anna Castelli Ferrieri, cette nouvelle gamme de boîtes alimentaires s’inscrit dans une tendance caractéristique de cette époque : la frontière entre la salle à manger et la cuisine n’existe plus, désormais les plats partent directement du réfrigérateur pour arriver à table sans utiliser d’assiettes.

1979

Lancement du projet Sistema Scuola de Centrokappa.
Cette collection se compose de meubles à la fois didactiques et ludiques spécialement conçus pour les écoles maternelles : sièges, bancs et tables accompagnés d’une série d’accessoires à monter et à démonter au moyen de grosses vis et d’un jouet en forme de tournevis.

1979

L’entreprise Kartell est récompensée du prix Compasso d’Oro 1979.
Le jury explique sa décision en saluant « la politique commerciale de Kartell, fondée sur la cohérence de la conception de ses produits et son effort ininterrompu en matière de recherche et d’imagination évolutive ».

’80

1982

Lancement de la table à cônes 4300 d’Anna Castelli Ferrieri.
La première table de grandes dimensions entièrement fabriquée selon la technique du moulage par injection.

1986

Kartell présente le projet « INES, Veicolo Pensante Terminale » de Denis Santachiara.
Produit à un seul exemplaire à l’occasion de l’évènement à La Triennale de Milan « Progetto domestico. La casa dell’uomo », INES est un robot domestique qui revendique son indépendance en s’insurgeant contre l’autorité de son propriétaire, comme le public a pu l’observer au cours d’une démonstration spéciale organisée lors de l’exposition.

1987

La chaise 4870 remporte le prix Compasso d’Oro décerné par l’Associazione per il Disegno Industriale.
Cette chaise empilable est signée Anna Castelli Ferrieri, qui cite l’explication du jury : « les qualités d’utilisation de ce modèle, à la fois économiques et technologiques, viennent former un ensemble parfaitement homogène ».

1988

Claudio Luti, nouveau PDG de Kartell, revalorise l’entreprise.
En remaniant le catalogue Kartell tout en restant fidèle à l’identité de la marque, Claudio Luti, son nouveau PDG, a choisi d’adopter une nouvelle stratégie axée sur les produits selon une approche révolutionnaire des matériaux et des surfaces. C’est ainsi que l’équipe de designers s’élargit avec l’arrivée de Philippe Starck, Antonio Citterio, Vico Magistretti, Ron Arad et Ferruccio Laviani.

1988

Philippe Starck imagine la chaise Dr. Glob.
Il s’agit du première siège associant des surfaces carrées et opaques couleur pastel à des pièces métalliques. Avec ce modèle, la chaise en plastique accède au rang de « produit de luxe démocratique ».

’90

1994

Lancement de la bibliothèque Bookworm.
Ron Arad crée la toute première bibliothèque entièrement modulable et configurable : dépourvue de tout matériau rigide, elle se compose en revanche d’une bande souple en plastique à fixer aux parois de mille et une façons.

1994

Le système de rangement à roulettes Mobil, signé Antonio Citterio et Oliver Löw, remporte le prix Compasso d’Oro.
Le jury explique sa décision : « Cet objet présente une approche hautement polyvalente du travail au bureau : toutes les solutions technico-formelles se montrent convergentes et cohérentes. Ce modèle parvient à associer de façon exemplaire un support métallique à une structure à tiroirs en plastique translucide et coloré ».

1996

Naissance de la chaise Maui signée Vico Magistretti.
Il s’agit de la première chaise monocoque au monde à être fabriquée à partir de matériaux plastiques, sans utiliser de composants métalliques ou de moulures de renfort du dossier.

1997

Inauguration du premier flagstore Kartell à Milan.
Aujourd’hui, le réseau de distribution Kartell comprend 130 flagstores et 230 corner-shops implantés dans plus de 130 pays.

1999

Lancement de la chaise La Marie.
Cette création signée Philippe Starck est la première chaise au monde à être fabriquée en polycarbonate transparent. Proposée en une seule version, elle permet au concept de la transparence de pénétrer dans la sphère du mobilier : le plastique devient ainsi un matériau précieux idéal pour tous les intérieurs.

’00

2000

Le Centre Pompidou de Paris organise l’exposition monographique « La donation Kartell, un environment plastique ».
Composée de plusieurs modèles et exemplaires dont la production a été abandonnée, la donation de Kartell au Centre Pompidou a contribué de façon considérable au développement de la collection design du célèbre musée parisien. C’est à la suite de cet évènement qu’a été organisée une importante exposition monographique présentant les modèles classiques aux côtés des projets les plus représentatifs du catalogue Kartell.

2000

Le Musée Kartell est récompensé du prestigieux prix Guggenheim Impresa & Cultura dans la catégorie meilleur musée d’entreprise.
Il s’agit du premier musée d’entreprise italien dirigé par une fondation collective.

2001

Lancement de Bubble Club, le premier canapé à fabrication 100 % industrielle.
Ce modèle, le premier du genre à être fabriqué selon la technique du rotomoulage, remporte le prix Compasso d’Oro.

2002

Lancement de Louis Ghost de Philippe Starck.
Plus que toute autre création Kartell produite jusqu’alors, ce fauteuil transparent incarne à la perfection l’esprit esthétique de la marque. Comme l’explique son créateur Philippe Starck, sa forme aux allures de baroque « s’inspire de la mémoire collective occidentale ».

2002

L’ouvrage « Kartell. 150 Items, 150 Artworks » en exposition à Milan.
Publié chez Skirà sous la direction de Franca Sozzani et Luca Stoppini, cet ouvrage rassemble des contributions de 150 artistes et photographes, à l’instar de Helmut Newton, Bruce Weber, Maurizio Cattelan et Vanessa Beecroft. Dans le cadre de ce projet, les artistes étaient conviés à exprimer leur propre interprétation des objets Kartell au travers d’une photographie, d’une œuvre ou d’un texte. L’ouvrage est présenté en exposition à La Triennale de Milan au sein d’une superbe installation signée Ferrucio Laviani se composant de 150 exemplaires de l’ouvrage disposés sur 150 pupitres, chacun ouvert à une page différente.

2004

Ferruccio Laviani présente la lampe Bourgie.
Le célèbre candélabre antique au chapeau en tissu délaisse sa connotation bourgeoise pour se transformer en un objet sculptural et moderne, grâce à sa fabrication en polycarbonate. Ce modèle est récompensé en 2005 du Design & Decoration Award.

2006

L’équipe des designers Kartell accueille de nouveaux membres :

avec l’arrivée de Patrick Jouin, Marcel Wanders, Patricia Urquiola, Erwan et Ronan Bouroullec, ainsi que de Tokujin Yoshioka, Kartell approfondit ses expérimentations autour des surfaces pour proposer des produits à la fois texturisés et ondulés.

2008

Kartell à la mode

La même recherche sur les matériaux et les technologies de production que Kartell met en œuvre pour la conception de meubles se reflète et est également réalisée pour les accessoires de la division « Kartell à la mode » qui partage l’approche esthétique axée sur la couleur et la légèreté. Les accessoires sont signés par .normaluisa, Moschino, Christian Lacroix, N°21 et Paula Cademartori.

2009

Lancement de la chaise Masters de Kartell, signée Philippe Starck et Eugeni Quitllet.
Ce modèle doit sa silhouette particulière à la fusion de trois chaises emblématiques : la Serie 7 d’Arne Jacobsen, la Tulip Armchair d’Eero Saarinen et l’Eiffel Chair de Charles Eames. Récompensée du Good Design Award 2010 et du Red Dot Design Award 2013, la chaise Masters figure aujourd’hui parmi les best-sellers de Kartell.

2010

Tokujin Yoshioka signe la collection The Invisibles.
Ce projet comprend une série de modèles uniques entièrement réalisés à la main avec des dalles à haute épaisseur. Cette collection de chaises et de tables a par la suite donné naissance à la gamme de tables basses monoblocs Invisible Table, dont la production a été lancée en 2012.

2012

Taschen publie la toute première monographie consacrée à une entreprise de design :« Kartell – The Culture of Plastics ».
Cet ouvrage retrace en 400 pages l’histoire de la marque au travers de clichés historiques et d’essais critiques signés par plusieurs historiens du design et conservateurs de musées, notamment Gillo Dorfles, Deyan Sudjic et Franca Sozzani.

2013

L’Invisible Table remporte le prix Best of the Best des Red Dot Design Awards.
L’Invisible Table est la première table transparente monobloc en plastique fabriquée selon la technique du moulage par injection. Forte de ses 20 kg, cette création représente un progrès considérable en termes de techniques de production.

2014

Le canapé Uncle Jack de Philippe Starck est un record absolu : 1,90 m de large, 95 cm de haut, presque 30 kg de poids pour le plus grand produit d’ameublement jamais réalisé en polycarbonate transparent dans un seul moule à injection. En 2016, il a reçu le prix Red Dot Best of the Best.

2014

En 2014, Kartell revient à la production d’objets pour la table avec un projet complet d’assiettes, de verres et d’accessoires en matière plastique conçus par Jean Marie Massaud, Philippe Starck et Patricia Urquiola. Le projet s’appelle « Kartell à table » en hommage à la ligne historique pour la table produite par l’entreprise jusqu’en 1979.
Consciente qu’à l’origine des objets de la table il y a un rituel très précis, une tradition à respecter, une culture de la bonne chair et du bon vin étroitement liée aux concepts de qualité et d’excellence italienne, la nouvelle collection raconte les différentes façons de comprendre la table de chacun des designers impliqués.

2014

À l’occasion de son quinzième anniversaire, le Musée a été repensé pour pouvoir raconter toute l’histoire de l’entreprise de 1949 à nos jours, non seulement à travers l’exposition permanente et tous les produits les plus significatifs, mais aussi à travers un nouvel espace d’exposition au rez-de-chaussée, réalisé pour accueillir des expositions temporaires et des installations, en plus des projets spéciaux et culturels mis en œuvre au cours des dernières années.

2015

Kartell Fragrances

La collection Kartell Fragrances compte 8 parfums, 3 types différents de diffuseurs, se déclinant dans plusieurs formes et couleurs différentes, pour un total de près de 70 références et est intimement liée au cœur du métier de Kartell, à savoir le design comme expression esthétique qui allie forme et fonction. Le projet est coordonné par Ferruccio Laviani, assisté des « nez » les plus expérimentés des meilleures maisons d’essences au monde : Annie Buzantian, Honorine Blanc et Fabrice Pellegrin (Firmenich), Mathieu Nardin (Robertet), Céline Ripert (Mane), Sébastien Plan et Marie Hugentobler (Cosmo International).

2015

Kartell rend hommage au maître du design Ettore Sottsass avec une collection d’objets inédits conçus pour Kartell en 2004. La collection, composée d’un vase et de deux tabourets, exprime une proximité marquée à l’esthétique de Memphis. En parallèle à la ligne, il y a quelques nouveaux articles rembourrés inédits de la collection soft Kartell recouverts de tissus, conçus par Kartell en collaboration avec Memphis.

2016

La chaise Piuma conçue par Piero Lissoni est un produit révolutionnaire. Son développement a nécessité deux ans de recherche pour mettre en œuvre l’utilisation d’un polymère thermoplastique complexe chargé de nombreuses fibres, dont le carbone, qui confère à l’assise une grande rigidité mécanique alliée à une grande légèreté. Piuma a une épaisseur de quelques millimètres et est ultra-légère (seulement 2,2 kg). Elle a reçu le prix Red Dot Best of the Best en 2017.

2016

La lampe Kabuki, conçue par Ferruccio Laviani, est une lampe à pied faite dans un seul moule où est injecté un technopolymère thermoplastique coloré dans la masse. La sophistication de la technologie à injection, dans laquelle Kartell est désormais passé mettre, permet d’avoir une seule pièce solide et une image éthérée grâce à sa surface perforée.

2016

Une expérience du monde des enfants qui pour Kartell a des origines lointaines. En effet, la première chaise Kartell est destinée aux enfants : la 4999 de Marco Zanuso et Richard Sapper en 1964, la première chaise au monde entièrement en plastique. De cette histoire, cinquante ans plus tard, la ligne Kartell Kids prend forme avec de nouveaux produits conçus par Nendo, Ferruccio Laviani, Piero Lissoni et Philippe Starck.

2017

Un classique intemporel qui est toujours tourné vers l’avenir : les Componibili conçus par Anna Castelli Ferrieri, ont 50 ans et Kartell leur consacre un évènement spécial. Pour célébrer cet anniversaire, les concepteurs du monde entier sont appelés à apporter leur contribution de concepteur : Ron Arad, Mario Bellini, Antonio Citterio, Ferruccio Laviani, Piero Lissoni, Alberto Meda, Alessandro Mendini, Nendo, Fabio Novembre, Philippe Starck, Patricia Urquiola, Tokujin Yoshioka et les marques Emilio Pucci, Missioni et bien d’autres.

2017

Dans un cadre scénographique et passionnant, le D Museum de Séoul a accueilli l’exposition Plastic Fantastic, qui racontait l’évolution du design Kartell des années 50 à nos jours. Dans les salles du D Museum, qui a été entièrement dédié à l’exposition, le public a découvert les plus beaux objets de Kartell, des accessoires et des objets pour la maison de la collection historique provenant du musée Kartell, aux meubles et lampes contemporains.

2017

Sir Gio est la première table à pied central conçue en polycarbonate, une évolution technologique importante à même de garantir hautes performances et stabilité pour soutenir le plateau en verre. Conçue par Philippe Starck, avec une base en polycarbonate transparent et des plateaux de différentes dimensions et couleurs, Sir Gio est un hommage à la légèreté, la pureté formelle et même à la liberté d’expression.

2017

Generic est un projet ambitieux et résolument éthique, en tant que porteur de nouveaux objectifs à atteindre pour le design contemporain et révélateur d’une créativité au service de tous. Avec la famille Generic, Kartell explore le concept d’essentiel, une évolution naturelle du siège le plus traditionnel.
Les premières chaises de la collection signée par Philippe Starck, disponibles sur les réseaux de vente Kartell, sont le modèle A – destiné au monde des bureaux, proposé avec des finitions matt et soft touch, un dossier haut, de larges accoudoirs et un design fonctionnel – et le modèle C – dédié aux cafés (bars, restaurants et lieux de divertissement).

Visite virtuelle

Découvrir le musée Kartell

La mission

La fondation Fondazione Kartell Museo a pour mission de diffuser auprès du grand public les connaissances du design industriel et des processus esthétiques et productifs associés. À cet effet, la fondation souhaite fonder son propre musée d'entreprise : une institution culturelle permanente et ouverte au public consacrée à la conservation, au classement et à l'exposition des meubles constituant le patrimoine et la physionomie culturelle/d'entreprise de Kartell, selon une approche d'interrelation culturelle et opérationnelle avec les autres intervenants du secteur et les institutions culturelles en Italie et à travers le monde. C'est dans un contexte de redécouverte et de promotion de la valeur culturelle des produits industriels que la fondation compte également approfondir de manière exhaustive tous les liens unissant les matériaux et les formes des objets d'usage quotidien, qui forment un témoignage manifeste de la civilisation humaine et de son milieu de développement. « Kartell intervient pour l'essentiel sur le secteur du design industriel, qui englobe à la fois la conception, la fabrication et l’utilisation des produits dans un système culturel qui s'exprime non seulement via les activités de recherche et de communication de l'entreprise, mais avant tout au travers des produits Kartell, véritables témoins de l'interculturalité et de l'engagement dont la marque a toujours fait preuve. C'est pourquoi nous mettons cette mémoire concrète et tangible à la disposition du public et l'invitons à emprunter ce parcours pour se reconnaitre dans ces objets qui font partie de notre quotidien ».

Claudio Luti

Président de la Fondation Musée Kartell et PDG de Kartell

Contacts

Kartellmuseo, via delle Industrie 3, 20082 Noviglio (MI).
Visite guidée ou libre sur rendez-vous du lundi au vendredi de 10 h à 18 h.
Fermé les jours fériés et durant les congés de la société.

Réservations

t. 02 90012269, 02 900121.

Entrée libre.
Visite guidée et libre.

Accès

ACCÈS ROUTIER

Sur l’autoroute A7 Milan-Gênes, sortir à Binasco.
À la sortie du péage, prendre à droite pour emprunter la SP30.
Au rond-point, prendre la première sortie à droite pour emprunter la SP203.
Au premier feu rouge, tourner à droite sur la via delle Industrie et continuer tout droit jusqu’au site Kartell.

TRANSPORT PUBLIC (AU DÉPART DE MILAN)

Sur la ligne M2 à Milan (verte), sortir à la station Famagosta puis prendre le bus :
ligne Rosate-Binasco-Milan, direction Rosate,
ou ligne Milan-Motta Visconti, direction Motta Visconti.
Descendre à l’arrêt Noviglio Santa Corinna et continuer à pied pendant environ 3 minutes.

Horaires des bus disponibles sur le site www.pmtsrl.it.

Télécharger le plan du trajet depuis l’arrêt Noviglio Santa Corinna jusqu’au Musée Kartell

Télécharger

 

Contacts